QUILINO

 

Jeudi 10 juin à 19h00

Quilino

Réalisation : Jorge Preloran et Raimundo Gleyzer

16 m, DVD, couleur, V.O.. 1966

Co-réalisé par Raymundo Gleyzer, un documentaliste détenu-disparu lors de la dictature militaire de 1976, très engagé sur le plan social, futur auteur de México, la revolución congelada (1970). On perçoit dans ce film l'influence de l' Ecole Documentaliste de Santa Fe, la dénonciation est plus évidente, et apparaît le conflit qui donne un poids plus dramatique à l'histoire.

Quilino, compaginada et sonorisé par Prelorán, a été tourné en cinq jours dans cette localité du Nord de Córdoba, dont les habitants se trouvent immergés dans la pauvreté et la frustration de se voir dans l'impossibilité de vendre leurs objets d'artisanat faits de paille et de plumes. Le film est construit comme une enquête filmée (à la manière de Tire dié) qui a du être doublé pour des problèmes de son. Cinématographiquement, l'histoire est racontée avant que n'apparaisse le titre à l'écran. Sont utilisées des métaphores telles que le fondu enchaîné de mains vieilles en mains jeunes qui perpétuent l'artisanat ou les éléments de la civilisation comme la voiture ou le train qui passent sans s'arrêter, abandonnant le village au pire des abandons. Le film garde une actualité notable, spécialement du fait du thème de la fermeture des chemins de fer.