LA SUDESTADA

Quinzaine du Cinéma Argentin

Du 11 au 27 mai 2005

Prix "Découverte du Jeune Cinéma Argentin " discerné par un jury de Etudiants de la FEMIS, Ecole Nationale Superieure des Métiers de l'Image et du Son a  "Una de dos " , un film de Alejo Taube.

Prix La Sudestada au Meilleur Montage discerné a Ipanema , un film de Gustavo Postiglione.

 

  Films récents et inédits en France (Fictions)

 

Documentaires

 

Courts-métrages

 
 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la Septième édition de La Sudestada , Quinzaine du Cinéma Argentin à Paris .

En collaboration avec l'Ambassade d'Argentine en France, el I.N.C.A.A. (Instituto Nacional de Cine y Artes Audiovisuales), le Cinéma Le Latina, La Maison de l'Amérique Latine, La Maison d'Argentine de la Cité Universitaire de Paris, cette manifestation s'adresse à tous ceux qui souhaitent avoir une vision représentative de la production récente de jeunes réalisateurs argentins, tous investis dans la problématique de la production avec une réelle vision d'auteur.

 

Dans cette perspective, nous avons invité un jeune réalisateur et enseignant, Gustavo Postiglione , dont le travail se déroule à l'écart de Buenos Aires, plus précisément à Rosario, et qui a su mettre en place des structures de production en accord avec son style cinématographique. Une rétrospective de 6 de ses longs-métrages ainsi que la présentation de son livre de réflexions sur l'état actuel de la cinématographie Argentine “Cine instantáneo” , sera l'occasion de débats avec le public.

 

Par ailleurs, un panorama du cinéma actuel se fera à travers la projection de 5 fictions inédites en France et réalisées par des cinéastes indépendants, et 6 documentaires de grande actualité sur des sujets incontournables comme la mémoire des années de répression, à travers le regard des enfants de disparus, ou d'actualité comme les usines autogérées par des ouvriers et constituant déjà un mouvement social d'importance en Argentine.

 

Nous présenterons également une sélection de courts-métrages produits par deux écoles : la Universidad del Cine et la Escuela Provinciale de Cine y Television de Rosario. Depuis plus de 20 ans nous assistons en effet à l'éclosion d'écoles de Cinéma, tant privées que publiques et il nous a semblé important de suivre ce mouvement. La projection d' Historias breves de la collection de l' INCAA, datant de 1997, sera l'occasion d'apprécier les courts-métrages de cinéastes aujourd'hui confirmés.

Enfin, comme lors des éditions précédentes, nous présentons le XI Palmarès du Festival Latinoamericano de Video de Rosario 2004.

Nora Sack Rofman

Directrice de La Sudestada

www.lasudestadaparis.com/2005