Films récents et inédits en France (Fictions)

 

Documentaires

 

Courts-métrages

 
 

Présentation du cycle

La Sudestada : les crues des fleuves que nous amènent les vents du sud. Elles sont craintes en Argentine en raison des destructions et de la souffrance qu'elles provoquent. Il s'agit ici d'une métaphore de la force qui vient du sud, qui crée ses propres chemins, donnant ainsi son nom à cette Quinzaine du cinéma Argentin.

Parmi les films de cette Septième Edition de La Sudestada se trouvent des œuvres d' une grande vitalité qui échappent au nivellement du marché par leur mode de production et par le point de vue choisi pour la réalisation. Néanmoins, il ne faut pas rechercher une unité de style. Chaque artiste semble à la recherche de sa propre forme d'expression, produisant des films que expriment les problèmes actuels, en phase avec la société réelle.

La Sudestada articulera sa programmation de la façon suivante :

Rétrospective de l'œuvre de Gustavo Postiglione et présentation de son livre Cine Instantáneo

Metteur en scène, scénariste, producteur et professeur, son nom en tant que réalisateur a commencé à être connu par le public et la critique avec «  El asadito  » (1997) qui a marqué un tournant dans le cinéma de Postiglione comme dans celui des autres cinéastes de sa ville natale, Rosario. Ce film et le suivant, El cumple (2000), font partie du renouvellement du Cinéma Argentin des années récentes, par la pertinence de son questionnement et la radicale innovation de sa mise en scène.

La Septième Edition de La Sudestada comptera avec la présence du cinéaste. Il présentera six longs-métrages : El asadito (1997) , El cumple (2000), Ensayo sobre Macbeth (2003), Tremendo Amanecer (2003) , Miami Remix (2004), et Ipanema (2005), ainsi que son livre Cine Instantáneo (Edit. Universidad Nacional de Rosario, 2004), une réflexion personnelle sur l'état des choses dans le Cinema Argentin et la culture du spectacle en général, avec entrevues avec des critiques et des cinéastes ainsi que des notes et des commentaires sur son expérience comme réalisateur et sa méthode de travail.

•  5 Films récents et inédits en France

Ce cycle accorde une place particulière au cinéma contemporain en présentant cinq œuvres récentes inédites en France et dont la thématique témoigne de la diversité de la production argentine actuelle.

Buenos Aires 100 km de Pablo Meza , une histoire d'amitié entre adolescents au cours de ce que sera peut-être leur dernier été ensemble ; Otra vuelta de Santiago Palavecino, récit mélancolique sur la fragilité de la mémoire ; Una de dos de Alejo Taube, chronique du désespoir et de la dégradation à travers des petits actes de solidarité et de résistance pendant la crise de décembre 2001 ; B (corta) de David Bisbano, où la réalité et les rêves se confondent dans un climat de voyage initiatique ; Ipanema de Gustavo Postiglione, montage parallèle fortement contrasté entre les images télévisées d'une extrême violence de décembre 2001 et le climat de sécurité dans lequel vivent les protagonistes.

•  Le Forum du Documentaire

Cette année encore, La Sudestada offre une place importante au documentaire en proposant 6 œuvres qui, dans leur diversité de points de vues et de genres témoigne de la formidable activité artistique de ce grand pays confronté aux pires crises économiques et sociales.

Les documentaires argentins récents trouvent leur richesse dans les diverses manifestations de la culture populaire comme un outil de défense face à la menace de dissolution de l'identité nationale dans la globalisation.

La huelga de los locos de Maria Pilotti y Mariana Arruti raconte la grève la plus longue du siècle, 14 mois, suivie par les ouvriers de la Construction Navale en 1956 ; Nietos de Benjamín Avila témoigne, à partir des récits des enfants restitués à leur famille biologique, la dimension humaine de cette épreuve ; Grissinopoli de Darío Doria suit avec émotion pendant un an, les luttes des ouvriers d'une usine en faillite afin de récupérer leur outil de travail et s'auto-gestionner ; Dirigido por… de Rodolfo Durán, rend compte de la complexité du processus de création en mêlant des témoignages de 28 réalisateurs argentins, des documents d'archives, des entrevues et des séquences de films; Recuperada de Julie Lastmann aborde le sujet de plus de 130 usines gérées en Argentine par les ouvrières et Entre líneas de Gustavo Laskier montre la posibilité de construir un espace de reflexion autour du probleme de la scolarisation des jeunes.

•  Sélection de courts-métrages de la collection Historias breves (INCAA, 1996)

•  Sélection de courts-métrages réalisés par les élèves de l'Université de Cinéma et de l'Ecole de Cinéma de Rosario

•  Palmarès du 11 ème Festival de Video Latinoamericano de Rosario 2004

Fictions, documentaires, films d'animation.

•  Exposition de photographies :

En el fondo del ojo (Au fond des yeux)

Buenos Aires 1999-2004, Une exposition de Roberta Vasallo au Cinéma Le Latina Galerie Renoir du 24 Mai au 13 juin 2005.

Buenos Aires, la ville des bars galiciens, des coiffeurs italiens, des teinturiers japonais, de Carlos Gardel, des voies abandonnées, de l'Obélisque, des lumières des théâtres et des librairies de la rue Corrientes, la Brodway de l'Amérique du Sud. Buenos Aires un grand radeau auquel ses habitants, « descendus des navires » au fil des ans, s'accrochent de toutes leurs forces, en un geste d'amour. Une sélection d'images des « fonds des yeux », un reportage qui s'étend sur trois ans, à travers lequel Roberta Vassallo fixe des fragments de vie et des atmosphères de Buenos Aires, pour éveiller dans la mémoire d'autres yeux les visions qui sont restées gravées au fond des siens.

www.lasudestadaparis.com/2005