Circe

 

Un film de Manuel Antín, 1961, 1h12 min, N&B.

Interprètes : Graciela Borges, Sergio Renán, Walter Vidarte.

1964 : Prix de l’Asociación de Cronistas Cinematográficos : Meilleur musique : Adolfo Morpurgo.

Il a représenté l’Argentine dans le Festival Cinematográfico de Berlín.

Basé sur un conte homonyme de Julio Cortázar (les dialogues ont été écrits en collaboration avec l’écrivain), « Circe » revient sur le personnage mythique de la sorcière de l’Odyssée et la transforme en une jeune femme d’un quartier de Buenos Aires : Delia prépare d’étranges bonbons et vit enfermée depuis la mort étrange de ses deux fiancés.

Antin arrive à créer un climat asphyxiant tout en s’appuyant sur une fragmentation de l’espace intensifiée par l’encadrement, une illumination qui se base sur l’obscurité des atmosphères, les figures à peine éclairées dans la pénombre et la répétition de certaines scènes, liées par des effets de montage. Il y a l’idée de l’éternel retour dans une histoire qui se répète, quoique de façon différente. Pour Antin, la narration est un assemblage de fragments hétérogènes, rattachés parfois de manière hermétique, mais aboutissant à une œuvre cinématographique cohérente grâce à sa subjectivité.

 

 

www.lasudestadaparis.com/2006

© 2006 La Sudestada - Tous droits réservés