GRISSINOPOLI, el país de los grissines

Un film de Dario Doria, 2004, couleur, 1h20 min

Tourné dans la tradition du cinéma direct, sans entretient ni commentaires off, avec un sens exceptionel du cadrage, du récit et des personnages, Grissinopoli de Dario Doria et Luis Camardella prouve qu'un cinéma engagé a aujourd'hui encore , toute sa raison d'étre.

Ménageant l'intérét du spectateur cette immersion ne connaît aucun temps mort jusqu'au dénouement final et montre que des nouvelles voies économiques sont viables .

Grissinopoli s'achève sur une double victoire. Non seulement les ouvriers de l'entreprise en faillite ont sauvé, au terme de deux ans d'une lutte acharnée , leur fabrique de grissini (ces petits batonnets que l'on mange a l'appéritif) mais ils ont obtenu en outre le vote d'une loi qui, tenant compte de la crise que traverse l'Argentine, permet aux ouvriers de se réappropier leur outil de travail sous la forme d'une coopérative.

 

www.lasudestadaparis.com/2006

© 2006 La Sudestada - Tous droits réservés