Adolfo Aristarain est un des réalisateurs et scénaristes les plus reconnus des derniers vingt années en Ibère-amérique. Il a réalisé son cinéma principalement en Argentine et en Espagne, où il a réussi a conjuguer le cinéma d’action, inspiré dans les classiques Nord-américains, tels que Huston, Ford et Hawks, avec l’observation critique de la réalité, caractéristique du cinéma Latino-américain.

Dans les années’60, il travaille déjà avec une certaine continuité dans le cinéma argentin, comme stagiaire et en tant qu’assistant du metteur en scène. Quelques années en Europe lui ont permis de travailler comme assistant de Mario Camus et de Lewis Gilbert.

En 1974, de retour en Argentine, il a dirigé son premier long métrage, le policier La parte del león (La part du lion), sortie pour la première fois en 1978, film qui a surpris par sa qualité et du fait d’aborder un genre assez inusuel à l’époque dans le pays. Bien qu’un échec commercial, la solidité de la narration lui a offert la reconnaissance du milieu cinématographique.

En 1981 il a réalisé Tiempo de revancha (Le temps de la  revanche), dont le suspens articulé sur la réalité politique argentine de ce temps-là lui a fait gagner le prestige international. Il a cloturé la trilogie de films policiers en 1982 avec Ultimos días de la víctima (Les derniers jours de la victime), une adaptation du roman de José Pablo Feinmann, où l’on souligne la prestation remarquable de Federico Luppi, acteur très lié à la plupart des films les plus célèbres de Aristarain.

À son retour en Espagne en 1983 il a réalisé Pepe Carvalho, une miniserie de huit chapitres pour la Télévision Espagnole. Après plusieurs projets échoués, Aristarain, de renouer avec le succès, il réalise Un lugar en el mundo (1991) (Une place dans le monde), qui a obtenu le prix majeur au Festival de San Sebastián.

Il réalise en Espagne les deux films suivants: La Ley de la frontera (1995) (La Loi de la frontière), dans la clef du film d’aventures et Martín (Hache), l’oeuvre la plus dépouillée et personnelle du cinéaste, avec une équipe d’acteurs d’exception intégrée par Federico Luppi, Cecilia Roth et Juan Diego Botto.

Ses derniers ouvrages sont Lugares comunes (2002)( Lieux banals), à nouveau inspiré par les relations familiales et Roma (2004) où l’on le voit de retour à son propre vécu pour réaliser un film intimiste ou il parcourt les années ‘50, ’60 ’70 jusqu’à nos jours.

 

 

www.lasudestadaparis.com/2007

© 2007 La Sudestada - Tous droits réservés