Estudio para una siesta paraguaya /Etude pour une sieste paraguayenne de Lía Dansker

2003, couleur, 1h05’,  V.O. guaraní sous titré en espagnol

Lía Dansker travaille avec des silences et avec un extraordinaire emploi du hors du champ les routinières vies de 2 servantes paraguayennes et le fiancé de l’une d’elles. Avec la caméra fixe et seulement trois décors elle réussi à faire un film qui dénonce, sans faire appel à élever le ton de la voix ni à souligner la solitude des femmes de chambre, le racisme qui caractérise les maîtres.

Estela a reçu sa cousine, nouvelle venue du Paraguay. Peut être vient-elle pour y rester, mais, et surtout, elle apporte au nouveau monde d’Estela une intromission inévitable du passé.

La grande scène, longue mais d’une exacte durée, reflet des grands risques esthétiques de « Estudio », montre la décevante attente d’une des employées lorsqu’elle attend que son fiancé vienne la chercher pour aller danser. Elle est maquillée et habillée en accord à l’occasion.

Le film finit avec un plan fixe de la nouvelle venue qui attend quelque moment heureux qui jamais n’arrive.
www.lasudestadaparis.com/2007

© 2007 La Sudestada - Tous droits réservés