Andrés di Tella

ANDRES DI TELLA  /  CURRICULUM SYNTÉTHIQUE 2007
 
 
Andrés Di Tella est cinéaste. Il a dirigé quatre films documentaires, tous sont passés en première dans des salles cinématographiques en Argentine et diffusés en des Festivals et des Universités de divers pays : Montoneros, una historia (Montoneros, une histoire) (1995), Prohibido (Interdit) (1997), La televisión y yo (La télévision et moi) (1993) et Fotografías (Photographies) (2007). Il se trouve en cours de réalisation un nouveau long-métrage, El país del diablo (Le pays du diable) qui sera présenté en 2008. Aussi il a réalisé la direction artistique du film collectif Historias de Argentina en vivo (Histoires d’Argentine in vivo) (2001). Il a dirigé et produit des documentaires télévisuels pour Canal 7 (Argentine), PBS, (États-Unis) et Channel 4 (Grande Bretagne), entre d’autres. Sont court-métrage Reconstruyen el  crimen de la modelo (Ils reconstruisent le crime de la mannequin)(1990) a reçu des nombreux prix internationaux.
 
Cine Documental en América Latina, edité par Paulo Antonio Paranaguá (Editorial Cátedra, Madrid, 2003), le distingue entre les 15 documentaristes les plus importants du continent. En 2006 a été publié un livre dédié à son œuvre, Conversación en Princeton, Andrés Di Tella : cine documental y archivo personal (Conversation à Princeton. Andrés Di Tella : cinéma documentaire et archive personnel) (Siglo XXI, Buenos Aires) édité par deux professeurs de l’Université de Princeton, Paul Firbas et Pedro Meira Monteiro. Récemment la Filmoteca de Catalunya lui a consacré une rétrospective.
Il a reçu la distinction de la prestigieuse Beca Guggenheim, et aussi il a  été boursier du British Council, La Fundación Antorchas, la Fondation Rockefeller et l’Instituto de Cooperación Iberoamericana.
 
Il a été journaliste dans les quotidiens The Buenos Aires Herald, Tiempo Argentino, La Razón et Río Negro et dans la Radio Nacional. Ses essais ont été publiés dans les livres El guión cinematográfico (Le scénario cinématographique) (Ediciones Universidad Nacional del Litoral, Santa Fe, 1990), Historia de la vida privada en la Argentina (Histoire de la vie privée en Argentine) (Alfaguara, Buenos Aires, 1999), City of Coop (MetroZones/b-books, Berlin, 2004), O cinema do real (Cosac Naify, Sao Paulo, 2005), Hacer cine (Faire du cinéma) Paidós, Buenos Aires, 2008) et Telling Ruins in Latin America (Palgrave Macmillan, New Cork, sous presse).
 
Il a été le fondateur et le premier Directeur du Buenos Aires Festival Internacional de Cine Independiente (BAFICI), crée en 1999 et considéré un des événements les plus importants d’Amérique Latine. Depuis 2002, il dirige le Princeton Documentary Festival à l’Université de Princeton, États-Unis, où il a été Visiting Professor. Aussi il a été enseignant au Master de Periodismo de l’Universidad de San Andrés/Clarín y au Centro Cultural Rector Ricardo Rojas de l’Universidad de Buenos Aires.
Depuis l’an 2000 il coordonne le Taller de Proyectos Cinematográficos Latinoamericanos, organisé par la Fundación TYPA. Il participe du Consejo de Dirección de la Universidad Torcuato Di Tella.
El a étudié la Littérature et Langues Modernes à Université d’Oxford, où il a été reçu avec un B. A. with 1st Class Honours.
 
Andrés Di Tella
Forest 1563  3ª
1430 Buenos Aires
Argentina
 
Tel: (5411) 4555-3424 / Email: andresditella@arnet.com.ar
 

 

   

 

www.lasudestadaparis.com/2008

© 2008 La Sudestada - Tous droits réservés