El árbol /L’arbre, un film de Gustavo Fontán, 2006, couleur, 65’, V. O. sous-titré en français

Caméra: Diego Poleri, Son : Javier Farina.

Gustavo Fontán parvient à refléter, comme dans un poème ou bien une écriture, la poésie que le temps, d’une manière inexorable, imprime sur les visages et les corps, dans ce cas là, ceux de ses parents, ainsi que sur les arbres. Le film, tourné pendant deux ans, à bas budget et d’une absolue indépendance d’auteur, montre une indubitable rigueur technique dans chacun de ses rubriques. D’emblé c’est la question de l’acacia, qui n’est pas une mais deux. Deux acacias contiguës plantées par eux-mêmes en face de la maison de Banfield trente ans auparavant, dont les têtes s’entrelacent. Les actions réitérées, jour après jour, les successives saisons de l’année, avec leurs variations de sombres et de lumières, construisent la trame choisie par l’auteur pour parler du pas du temps, le tout avec un langage fragile et lumineux qui réussit à faire de son film une pure poésie.

 

   

 

www.lasudestadaparis.com/2008

© 2008 La Sudestada - Tous droits réservés