titre

logo
Onzième Edition
Du 11 au 19 mai 2009

photos

La Sudestada : les crues des fleuves que nous amènent les vents du sud. Elles sont craintes en Argentine en raison des destructions et de la souffrance qu'elles provoquent. Il s'agit ici d'une métaphore de la force qui vient du sud, qui crée ses propres chemins, donnant ainsi son nom à cette Quinzaine du cinéma Argentin.

Menu

Une programmation - 2 lieux de projection

• Maison de l'Amérique Latine
217 Boulevard Saint Germain
75007 Paris

• Maison d'Argentine de la Cité Universitaire de Paris
27 A Boulevard Jourdan
75014 Paris

Entrée libre dans toutes les séances

 

La Sudestada annonce sa Onzième Édition. C’est à travers d’une sélection de films inédits en France qu’elle réaffirme sa vocation de diffuser la culture el le cinéma argentins à Paris. Au-delà de la diversité de genres et de recherches esthétiques, c’est le regard des cinéastes sur la société argentine ce qu’on veut mettre en relief. Avec la collaboration de l’Ambassade Argentine en France, l’INCAA (Instituto Nacional de Cine y Artes Audiovisuales), la Maison d’ Argentine de la Cité Universitaire de Paris et la Maison de l’Amérique Latine, le cycle compte sur le soutien de la Fundación Universidad del Cine, le Cine Club Rosario et le Programme du Bicentenaire en France.

La programmation est composée de la manière suivante :

A quarante ans de sa première sortie, sera projeté le film Invasión (Invasion) de Hugo Santiago, (1969) dont le scénario de Jorge Luis Borges et Hugo Santiago est basé sur un texte de Borges et d’Adolfo Bioy Casares. Il sera accompagné de quelques courts-métrages d’interviews au réalisateur qui retracent l’histoire de ce film.

Le documentaire en tant qu’explorateur, reporter, avocat, procureur, poète, chroniqueur, observateur…

Un panorama de 5 documentaires dont la diversité des thèmes nous propose, non seulement de nous approcher des sujets tels que l’histoire et la mémoire et l’actualité sociales, mais aussi d’apprécier la manière dont un cinéaste se confronte à la réalité, aussi bien du cinéma que de la société.

Sont programmés :

Une sélection de fictions récentes

On peut souligner une particularité qui transcende la sélection proposée, au delà de la forte divergence de sujets et de choix esthétiques : ils sont tous des réalisateurs qui comptent sur une véritable vision d’auteur et une passion pour leur propre expression cinématographique.

Les titres sont :

Le court-métrage, révélation d’un auteur et lieu d’expérimentation.

Un regard sur l’œuvre de Gustavo Galuppo, cinéaste expérimental dont on pourra voir 6 courts-métrages.

Les titres programmés, d’une durée approximative d’une heure, sont :

  • Teoría de la deriva (Théorie de la dérive)
  • El ticket que explotó (Le ticket qui explosa)
  • La progresión de las catástrofes (La progression des catastrophes)
  • El otro lado de la hoguera (De l’autre côté du bûcher)
  • Sorry (Sorry)
  • Fedra o la desesperación (Phèdre ou le désespoir)

 

Une sélection de court-métrages

Prix : Regard sur le Jeune Cinéma Argentin

Décerné par les étudiants avancés du Département d’Espagnol de l’Université de Paris XIII et de la FEMIS (Ecole Nationale Supérieure des Métiers de l’Image et du Son)

Nora Sack Rofman

Directrice de La Sudestada.

 

   

 

www.lasudestadaparis.com/2009

© 2009 La Sudestada - Tous droits réservés