titre

Douzième Edition
Du 11 au 21 mai 2010

Menu

Prix
Mention spéciale

« Douzième Edition » de La Sudestada 2010

Attribué en association avec "Le collectif Argentin pour la Memoire"

 

El Almafuerte
Un film de Roberto Persano, Santiago Nacif, y Juan Andrés Martínez Cantó, 2009, couleur, 1h15, V. O., sous-titré en anglais.

Trois enseignants animent un atelier de cinéma et vidéo documentaire pour un groupe de détenus de l’Instituto Amafuerte, une prison d’haute sécurité située dans la province de Buenos Aires. Au fur et à mesure que le cours avance, on voie le processus d’enseignement et l’apprentissage de l’atelier. La participation des élèves détenus est chaque fois plus active.

Lorsqu’ils expérimentent leur premier approche au registre audiovisuel, la caméra est un jouet qui leur fascine et leur arrache un sourire innocent, qui semblait oublié sous les ombres.

Les jeunes hommes réaliseront finalement leur propre court-métrage. En même temps, au-dedans résonnent des cris de liberté contre les murs… et au dehors résonnent des menaces de répression et de abaissement de l’âge d’imputabilité.

 

Mention spéciale 2010
Attribué en association avec "Le collectif Argentin pour la Memoire"

El "Colectivo Argentino por la Memoria" (asociación 1901, sin fines de lucro de Paris-Francia), ha decidido otorgar el Premio de la Sudestada 2010, al film documental "El Almafuerte". Esta película nos muestra la dura realidad de  los jóvenes que se encuentran privados de libertad, luego de haber  realizado actos delictivos graves. El trabajo cotidiano de  los educadores tratando de refundar las personalidades de manera que nuevas perspectivas se puedan concretizar  una vez recuperada la libertad no se proyecta  en un acompañamiento  de inserción en la sociedad, lo que provoca una gran desesperanza, una gran frustración y donde la sola posibilidad es la reconstrucción individual, donde la vida del ex-detenido está más cerca de un juego de lotería vital que de un verdadero lugar en la sociedad. Este documental sitúa históricamente  este trabajo entre la juventud perdida y la juventud futura en una sociedad que ha vivido la represión, la muerte, la desaparición, la corrupción, como forma de vida y que comienza a salir de sus cenizas de todo ése período con gran dificultad.

Le “Collectif Argentin pour la Memoire”, (Asociación 1901 sans fins de lucre de Paris-Francia) a décidé de décerner le Prix de La Sudestada 2010 au film documentaire “El Almafuerte”. Ce film nous montre la dure réalité des jeunes qui se trouvent privés de leur liberté après avoir commis des actes délictueux très graves. Le travail quotidien des éducateurs qui essaient de refonder les personnalités de façon que de nouvelles perspectives puissent se concrétiser une fois récupérée la liberté, n’est point envisagé d’un accompagnement d’insertion dans la société, ce qui promeut un grand désespoir, une grande frustration où la seule possibilité est la reconstruction individuelle, où la vie de l’ancien détenu est plus près de la loterie vitale que d’une vraie place dans la société. Ce film situe historiquement ce travail entre la jeunesse éperdue et la jeunesse future dans une société qui a vécu la répression, la mort, le désespoir, la corruption en tant que forme de vie et qui commence à sortir des cendres de toute cette période avec une grande difficulté.

www.lasudestadaparis.com/2010

© 2010 La Sudestada - Tous droits réservés